Poster un nouveau sujetRépondre au sujetPartagez | 
 

 La notion raciale aux États-Unis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jesse Anderson
Citoyen de Seattle
Citoyen de Seattle
avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 05/04/2015
Localisation : Seattle

MessageSujet: La notion raciale aux États-Unis   Sam 3 Oct - 23:35

Je me permets de vous faire un petit topo sur un concept qui est très souvent incompris par les Européens, question de cultures différentes, mais comme le forum est à Seattle, aux États-Unis, et que certains interprèteront sans doute des personnages Américains... voilà quoi.

Aux États-Unis, l’humain a une race et cette donnée sert à des fins d’identification, que ce soit pour les recensements, dossiers judiciaires ou exemple avis de recherche à la télévision. Le mot "race" n’est pas tabou ici et fait partie de notre quotidien.

De 1790 à 1850, les seules catégories enregistrées étaient celles de "Blanc" et de "Noir", catégorie qui se sous-divisait en "libre" ou "esclave" pour les Noirs.

Aujourd'hui, les six catégories raciales de base définies sont:

  • Amérindien ou Autochtone Alaskan défini comme: une personne ayant des origines parmi un ou plusieurs des peuples autochtones d'Amérique du Nord ou du Sud (incluant l'Amérique centrale), et qui maintient une affiliation tribale ou des liens communautaires (à comprendre ici: vit sur une réserve et est exempt de taxes, s’il vit parmi la population, il perd ce privilège et est considéré "Blanc").

  • Asiatique, défini comme: une personne ayant des origines parmi un ou plusieurs des peuples autochtones de l'Extrême-Orient, de l'Asie du Sud-Est ou du sous-continent Indien, incluant par exemple le Cambodge, la Chine, l'Inde, le Japon, la Corée, la Malaisie, le Pakistan, les îles des Philippines, la Thaïlande et le Viêt Nam.

  • Noir ou Afro-Américain défini comme: une personne ayant des origines parmi un ou plusieurs des groupes raciaux noirs d'Afrique. Incluant les mulâtres et autres "mixed blood" peu importe la génération.

  • Hawaïens de souche ou autre Océanien défini comme: une personne ayant des origines parmi un ou plusieurs des peuples autochtones d'Hawaii, de Guam, de Samoa ou d'autres îles Océaniennes.

  • Blanc défini comme: une personne ayant des origines parmi l'un des peuples autochtones d'Europe, du Moyen-Orient ou d'Afrique du Nord (donc un Iranien est considéré comme un Blanc, mais un Espagnol entre dans la catégorie des Hispaniques).

  • Hispanique ou Latino défini comme: une personne d'origine Cubaine, Mexicaine, Portoricaine, ou Latino-Américaine, ou d'une autre culture ou origine Espagnole.


Quelques exemples des races mentionnées ci-haut:
1- Sitting Bull, Amérindien (notez que c'est comme un Asiat: imberbe)
2- Brian Tee, Asiatique
3- Whoopie Goldberg, Afro-Américain
4- Kalani Queypo, Hawaïen
5- Scott Eastwood, Blanc (oui, c'est le fils de Clint Eastwood)
6- Jennifer Lopez, Latino

La ségrégation raciale


Cette période s’étend d’environ 1875 à ~1967.

Les anciens États Sudistes (notez qu'au Nord, c'est plus libre) ont mis en place un système de lois (Jim Crow) qui contournaient les XIIIe, XIVe et XVe amendements à la Constitution abolissant l'esclavage et accordant le statut de citoyen aux Noirs Américains. Ces lois (Jim Crow) ont instauré une véritable et complète ségrégation, semblable à l’esclavage ayant sévit avant la guerre de Sécession. Comme l'esclavage avant elle, cette ségrégation raciale est basée, idéologiquement, sur une interprétation très particulière de la Genèse 9:27 (le "deep south" fait partie du Bible belt) ainsi que sur les doctrines raciales de l'anthropologie du XIXe siècle, et pratiquement sur l'intimidation des Noirs par la violence (entretenue notamment par l'organisation suprématiste blanche: le Ku Klux Klan, née au lendemain de la guerre). En 1896, la Cour suprême légitime cette nouvelle législation, en formulant la doctrine "separate but equal" ("séparés mais égaux") dans Plessy v. Ferguson, de mêmes sources idéologiques que l'apartheid instauré plus tard en Afrique du Sud.

Quelques exemples de ces lois:


  • Les écoles, les églises et les hôpitaux pour Noirs doivent être entièrement séparés. Les livres scolaires déjà utilisés ne peuvent être redistribués à la rentrée suivante que dans une école où les élèves ont la même couleur de peau que les premiers utilisateurs des manuels.

  • Dans les transports en commun, seules quelques places à l’arrière sont accessibles aux Noirs.

  • Dans les restaurants, salles de spectacles, lieux de loisirs, les Noirs sont généralement interdits. Ils peuvent être tolérés mais toujours dans un endroit séparé du reste de la clientèle.

  • La promotion de l’égalité des droits, qu’elle se fasse par voie orale ou écrite, est un délit sanctionné par de la prison ferme.

  • Les métiers de la fonction publique sont réservés aux Blancs. Les Noirs peuvent y accéder mais seulement dans certains domaines, ils sont entièrement séparés de leurs collègues Blancs.

  • Tout mariage entre une personne Blanche et une personne Nègre ou d’ascendance Nègre jusqu’à la quatrième génération est interdit.

  • Les relations intimes hors mariage sont également interdites entre une personne Blanche et une personne Nègre ou d’ascendance Nègre jusqu’à la quatrième génération.

  • Une personne Noire ne peut ni adopter ni avoir sous sa tutelle un enfant Blanc, même si les parents de celui-ci l’ont choisie.

  • Des familles Noires et Blanches ne peuvent pas vivre dans le même immeuble. Le propriétaire qui loue un appartement à des Noirs dans un immeuble ou résident des Blancs est passible d’emprisonnement.



Dans les années 1960, sous la pression du mouvement des droits civiques, les lois Jim Crow ont été abolies et une nouvelle législation élargissant les droits civiques des Noirs a été votée. En 1967, la Cour suprême juge anticonstitutionnelles les lois interdisant les mariages mixtes entre individus de couleurs différentes.

Le système ségrégationniste en vigueur jusque dans les années 60 a profondément marqué la société américaine.

Il a façonné le paysage géographique et économique actuel: durant des siècles, les Afro-Américains du Sud ont fui l’esclavage, la ségrégation et la violence des groupes suprématistes Blancs tels que le Ku Klux Klan, créant d’immenses ghettos dans les métropoles du Nord. Jusqu’au Civil Rights Act, ils n’ont pu occuper que des emplois subalternes.

Une infériorité qui perdure, notamment à cause de la difficulté d’accès à l’éducation: si la ségrégation scolaire a été abolie, il n’en reste pas moins que dans les faits les élèves restent séparés en fonction de leur couleur de peau. Une ségrégation qui ne s’effectue plus seulement entre les seuls Blancs et Noirs mais inclue désormais les Latinos et les Asiatiques et s’applique en fonction du milieu social. Les Blancs restent la catégorie dite raciale la moins mélangée aux autres à l’école.

Également, les prisons à haute sécurité (notamment en Californie) vont séparer les races entres elles sous prétexte de réduire les frictions interraciales. Réalité: la majorité du temps de secteur des Blancs est plus confortable et la vigilance est moins serrée.

Pendant l’Ouragan Katrina, les Blancs recevaient des secours avant les Noirs, exemple:
Citation :
Le photographe américain Stanley Greene, explique: « Comme par hasard, dans les quartiers blancs, les supermarchés ont été ouverts aux gens, par solidarité. Dans les quartiers noirs, on a mis des gardes pour les empêcher de rentrer ! (…) Le but n’est pas de faire revenir les gens, mais de faire de La Nouvelle-Orléans une ville blanche et lucrative. (…) Des investisseurs recherchent partout les propriétaires des maisons détruites. Qu’ils rachètent pour 10 000 dollars. Katrina est la plus grande opération de spoliation de tous les temps. »


D’autres petits exemples?


  • Un enfant Noir ne joue pas aux « voleurs et aux policiers » avec ses potes dans la rue, au cas où un flic penserait que c’est une vraie arme et lui tire dessus. Un enfant Blanc n’a pas ce souci.

  • À compétences égales, c’est plus souvent le candidat Blanc qui a l’emploi, sauf si l’entreprise est surtout composée de Noirs, alors là ce sera le Noir.

  • Un Noir ne tolèrera/prendra pas bien une blague sur les Noirs de la part d’un Blanc et vice-versa.

  • Un Blanc qui veut insulter un Noir le traitera de Nègre. Ça peut aller jusqu’à tirer son arme et flinguer le Blanc qui vient de dire ça. Par contre, entre potes Noirs, ça se traite tout plein de Nègre pour se taquiner/se piquer/s’insulter.

  • Dans mon propre restaurant, un client Noir m’a déjà dit qu’il refusait de manger au même comptoir qu’un client Blanc (oui, ça marche dans les deux sens le racisme) et inversement, j’ai vu des Blancs sortir aussitôt rentrés parce qu’ils ne voulaient pas être servis par des Noirs.



Dernière édition par Jesse Anderson le Dim 4 Oct - 4:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hope McFlair
Tzimisce
Staff
Tzimisce Staff
avatar

Messages : 1677
Date d'inscription : 28/11/2014

Feuille de personnage
Charge / Prélature / Titre: Membre de la meute
Statut: Vieux Nouveau Né
Voie
Disciplines
Rituels
Compétences (mortels):

MessageSujet: Re: La notion raciale aux États-Unis   Sam 3 Oct - 23:44

Merci pour ces informations, c'est vraiment intéressant, d'autant plus dans le contexte du forum où par exemple les différentes communautés "raciales" sont amenées, ne serait-ce que par le biais du Crime, à se côtoyer.

C'est marrant de savoir qu'aux USA un arabe sera de la même "race" qu'un européen. Alors que chez nous en France les maghrébins sont considérés comme la "race arabe".

_________________





Fiche ۞ Influences ۞ Liens
Connaître son ignorance est la meilleure part de la connaissance.
Proverbe Chinois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jesse Anderson
Citoyen de Seattle
Citoyen de Seattle
avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 05/04/2015
Localisation : Seattle

MessageSujet: Re: La notion raciale aux États-Unis   Sam 3 Oct - 23:50

En effet, officiellement nous ne faisons pas la différence, mais je ne serais pas très étonnée (vu les attentats pour ne nommer que ça) que les bureaucrates ajoutent une nouvelle race dans leurs identifications pour "Arabe" dans un avenir rapproché.

De plus, ça me ferait dresser les cheveux sur la tête si je lisais un vieux vampire Américain zapper complètement la notion des races et tout ce qu'il y a autour dans son historique ou sa philosophie, comme si ça n'avait pas existé (du genre: j'ai épousé une Noire en 1901) XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léonne McLeiner
Citoyen de Seattle
Citoyen de Seattle
avatar

Messages : 159
Date d'inscription : 09/07/2015

Feuille de personnage
Charge / Prélature / Titre: Aucune
Statut: Humain Humain
Voie
Disciplines
Rituels
Compétences (mortels):

MessageSujet: Re: La notion raciale aux États-Unis   Dim 4 Oct - 0:04

Pour Hope !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jesse Anderson
Citoyen de Seattle
Citoyen de Seattle
avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 05/04/2015
Localisation : Seattle

MessageSujet: Re: La notion raciale aux États-Unis   Dim 4 Oct - 0:09

Léonne McLeiner a écrit:
Pour Hope !

*roll eyes*
Coup de réalité Léonne: il y a un moins haut pourcentage d'Arabes aux États-Unis qu'en France. Autre pays, autres ethnies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léonne McLeiner
Citoyen de Seattle
Citoyen de Seattle
avatar

Messages : 159
Date d'inscription : 09/07/2015

Feuille de personnage
Charge / Prélature / Titre: Aucune
Statut: Humain Humain
Voie
Disciplines
Rituels
Compétences (mortels):

MessageSujet: Re: La notion raciale aux États-Unis   Dim 4 Oct - 0:34

Je sais Oo

Je rejoignais juste l'avis d'Hope sur le fait que ça soit marrant et que c'était une bonne idée de ta part de poster un tel sujet ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Illarion Orlov
Citoyen de Seattle
Citoyen de Seattle
avatar

Messages : 423
Date d'inscription : 07/04/2015

Feuille de personnage
Charge / Prélature / Titre: Aucune
Statut: Infant Infant
Voie
Disciplines
Rituels
Compétences (mortels):

MessageSujet: Re: La notion raciale aux États-Unis   Dim 4 Oct - 13:11

Une précision très intéressante Jenna, merci à toi. Triste à lire mais c'est effectivement une part intéressante de contexte (surtout pour moi qui du coup, joue une race asiatique, si je comprends bien) .

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jesse Anderson
Citoyen de Seattle
Citoyen de Seattle
avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 05/04/2015
Localisation : Seattle

MessageSujet: Re: La notion raciale aux États-Unis   Dim 4 Oct - 16:35

Illarion Orlov a écrit:
Une précision très intéressante Jenna, merci à toi. Triste à lire mais c'est effectivement une part intéressante de contexte (surtout pour moi qui du coup, joue une race asiatique, si je comprends bien) .

Ouais, malheureusement, tout ça fait partie de l'histoire des USA et a été un gros enjeu historique, et marque encore aujourd'hui vu les nombreuses polémiques actuelles ici.

Et oui, Illarion serait classé Asiatique vu ses yeux bridés. Bon il y a aussi une longue historique sur: "les Blancs rient/dénigrent des Asiatiques" dans l'histoire mais c'est moins prononcé qu'envers les Noirs qui n'étaient même pas considérés comme des humains mais une propriété comme du bétail. Si ça t'intéresse, tu peux visionner: Dragon: The Bruce Lee Story pour te faire une idée d'une époque pas si lointaine.

Ensuite, ne vivant pas dans un État où il y a beaucoup d'Asiatiques, je ne peux pas valider le comportement de la majorité envers eux, j'ose croire que les nouvelles générations sont plus ouvertes d'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hope McFlair
Tzimisce
Staff
Tzimisce Staff
avatar

Messages : 1677
Date d'inscription : 28/11/2014

Feuille de personnage
Charge / Prélature / Titre: Membre de la meute
Statut: Vieux Nouveau Né
Voie
Disciplines
Rituels
Compétences (mortels):

MessageSujet: Re: La notion raciale aux États-Unis   Dim 4 Oct - 16:39

En tout cas ces infos me serviront très prochainement donc merci encore de les avoir partagées.

_________________





Fiche ۞ Influences ۞ Liens
Connaître son ignorance est la meilleure part de la connaissance.
Proverbe Chinois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jesse Anderson
Citoyen de Seattle
Citoyen de Seattle
avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 05/04/2015
Localisation : Seattle

MessageSujet: Re: La notion raciale aux États-Unis   Dim 4 Oct - 16:45

De rien, et tant mieux si ça peut être utile. Ça fait un moment que je l'avais débuté et j'ai finalisé hier. Si y'a des trucs pas clairs, envoie-moi un mp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hope McFlair
Tzimisce
Staff
Tzimisce Staff
avatar

Messages : 1677
Date d'inscription : 28/11/2014

Feuille de personnage
Charge / Prélature / Titre: Membre de la meute
Statut: Vieux Nouveau Né
Voie
Disciplines
Rituels
Compétences (mortels):

MessageSujet: Re: La notion raciale aux États-Unis   Dim 4 Oct - 17:01

Oh ya des chances que je te demande ton point de vue sur le background quand il sera écrit, voire des conseils pour l'écrire. XD

_________________





Fiche ۞ Influences ۞ Liens
Connaître son ignorance est la meilleure part de la connaissance.
Proverbe Chinois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Illarion Orlov
Citoyen de Seattle
Citoyen de Seattle
avatar

Messages : 423
Date d'inscription : 07/04/2015

Feuille de personnage
Charge / Prélature / Titre: Aucune
Statut: Infant Infant
Voie
Disciplines
Rituels
Compétences (mortels):

MessageSujet: Re: La notion raciale aux États-Unis   Dim 4 Oct - 17:30

Thanks pour le lien, je visionerai ça quand je ne serai plus sur ;tablette

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La notion raciale aux États-Unis   

Revenir en haut Aller en bas
 

La notion raciale aux États-Unis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'État du Texas quitterait-il l'union des États-Unis ?
» Appel à l'Ambassade des États-unis en Haiti
» Le Canada et les États-Unis les plus généreux;
» René Préval: Haiti-Élections : « L’ambassade des États-Unis n’est pas le CEP »
» Les Etats-Unis annulent la dette d'Haïti

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Vampire WOD :: Pour bien commencer :: Annonces, Questions et Absences :: J'ai quelque chose à dire...-
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet