PEGI ONLINE
 

Partagez | 
 

 Samuel "Professeur" Ford

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gangrel Rural

avatar
Samuel Ford
- Gangrel Rural -

Feuille de personnage
Charge / Prélature / Titre:
Statut: Prétendant (226 - 300) Prétendant (226 - 300)
Voie
Disciplines
Rituels
Compétences (mortels):

MessageSujet: Samuel "Professeur" Ford    Mer 2 Mai 2018 - 16:31


Samuel Ford





- Nom et Prénom(s) : Ford Samuel
- Alias : Sam, Professeur
- Date et lieu de naissance : 15 mars 1753 Virginie
- Espèce :Vampire
- Clan : Gangrel
- Faction : Aubain
- Rang hiérarchique / poste : Aucun
- Date et lieu d'étreinte : 16 septembre 1776 Floride
- Age apparent / Age vampirique : 30 ans, 232 ans vampirique
- Génération : 10
- Sire :  Hanokhatek
- Ethique / Voie : Humanité 6
avatar
Feat. Lenny Kravitz





- Disciplines :
  • .Protéisme 4

  • Animalisme 1

  • Force d’Âme 2

  • Auspex 2

  • Nécromancie 1

  • -Rituel


    • (rituel 1)
    • (rituel 2)



- Potentiel d'influence :
  • : Transports 3: Sam a une certaine influence sur les services de transports de biens. Il a développé cette influence pour l'aider à acheminer ses outils archéologiques partout dans le monde et transporter ses découvertes en toute sécurité.

  • Occulte 4: Bien que n'étant pas activement impliqué dans le Culte des Enfants du Voile, la secte fondée par son infante, il y joui d'un certain prestige. Par conséquent, les dirigeants du culte sont prêts à lui rendre service. Qu'ils soient humains ou autre.

  • Education 3: Avec ses connaissances et contributions à l'archéologie et à l'étude de l'Histoire, Sam a réussi à se tisser un certain réseau dans les facultés et les musées. Le professeur Hans Bertrund de l'université de Seattle est bien conscient de la nature vampirique de Sam. Mais il voit ça comme une opportunité d'échanger avec un véritable témoin de l'Histoire et lui offre asile et ressources.





  • Don de Protée 5


  • Enfant loyal 3


  • Cette sentinelle qui ne cligne pas -1


  • Présence éthérée -2


  • Cryptophage -2


  • Ancien Ami -2




  • Ce que vous pensez  :
    Des humains ? : Notre source de nourriture mais pas que. Nous devons les surveiller, les étudier et les protéger de leur propre ignorance.

    Des goules ? : Utiles un temps certainement. Mais au-delà de cette utilité éphémère elles sont plus un poid qu'autre chose. Pour les goules humaines du moins. Les goules animales sont une autre histoire.

    De la Camarilla ? : Leur volonté de préserver leur humanité, aussi louable soit-elle, n'est qu'une illusion. De la poudre aux yeux. Mais leur structure et leur implantation dans la vie des humains les rend utiles. Et les Tremeres ont préservé des artefacts d'une rare qualité.

    Du Sabbat ? :Leur désir d'être en accord avec leur nature est admirable. Mais au fond, ils restent des extrémistes manipulables et manipulés. Mais je ne vais pas cracher sur eux, les plus éduqués d’entre eux sont une formidable source de connaissances et d’informations.

    Des Anarchs ? : La liberté. Je ne leur reprocherais jamais ce désir. Mais peut-on réellement parler d’un mouvement anarch ? De ce que j’en ai vu, il y a autant de mouvements anarch que d’anarch. Et s’ils pouvaient essayer de préserver un peu de leur histoire, j’apprécierais grandement merci.

    Des Aubains ? : Il y a des aubains intéressants et il y a les autres.

    Des Sangs-Clairs ? : Un développement intéressant de notre condition au fil des générations. Si je me souviens bien, le temps des Sangs-Clairs et mentionné plusieurs fois en rapport avec la Géhenne. Les pauvres...






- Description physique :
Samuel est un homme noir, de grande taille finement taillé. Sa vie dans les champs de cotton lui a donné une puissante musculature saillante. Fils d’une esclave noir et du maître de l’exploitation, Samuel est légèrement plus pâle que beaucoup des esclaves d’origine africaine qui peuplaient sa plantation. Arborant une coupe de courts dreadlocks dressés en afro, il affecte une apparence négligée, légèrement rock bohème sur les bords. Même si son apparence physique est loin d’être sa priorité. Il arbore plusieurs boucles d’or, d’argent et de fer aux oreilles et une boucle d’acier à la narinne gauche. Décontracté dans ses habitudes vestimentaires, ils préfère le confortable à l’élégant, mais étant naturellement bel homme, même habillé comme un clochard il possède un certain charme et un certain sex appeal.

Le corps de Samuel est recouvert de tatouages tribaux, certains datant de sa vie humaine en rappel de ses racines, d’autres d’après son étreinte, grâce à certaines faveurs dues, pour commémorer différentes actions.

Cela dit, Samuel a plusieurs fois céder à la Bête et son corps en porte les traces. Il a les yeux d’un félin, d’un vert éclatant et si cela n’est pas visible dans l’obscurité, les pupilles en fente en pleine lumière le sont. C’est pourquoi il porte souvent des lunettes de soleil pour les cacher. Ses oreilles se terminent en pointes, cachées dans ses cheveux. Si l’on fait attention à la peau de son corps, on se rend compte que cette dernière est tachetée à la manière du pelage d’un grand félin. Il peut s’estimer heureux de n’avoir que la peau de tachetée et ne pas avoir eu une fourrure à la place.


- Description mentale :
Samuel est un esprit libre qui n’accepte que mal les contraintes. Voyageur dans l’âme, il a du mal à rester à un endroit précis sans une bonne raison. Brillant intellectuel malgré ses origines d’esclaves, il s’est débrouillé pour obtenir une éducation poussée dans sa grande passion, l’histoire et la découverte du passé. Ce n’est pas pour rien qu’on le surnomme le professeur. Samuel est titulaire d’un doctorat en archéologie. Un diplôme bien mérité. Fasciné par les anciennes civilisations et par les secrets de l’histoire occulte, il a fait de sa vie une quête perpétuelle de découvertes et d’explorations.

Malgré son âge et son clan, Samuel reste assez attaché aux humains. Même s’il ne leur fait pas confiance, il trouve injuste leur sort dans les filets de manipulation des vampires. S’il le peut, il aidera les humains en péril qui croisent sa route, mais il ne s’amusera pas à aller les chercher. La connaissance est sa quête première et aussi fascinants qu’il trouve les humain, Sam ne leur sacrifiera pas sa recherche de la vérité.

Au-delà de ça, Sam est quelqu’un de franc et irrévérencieux. Il dit ce qu’il pense, sans arrière pensée, sans s’embarrasser de politesses ou de plaisanteries. S’il est capable d’humour, ce dernier est le plus souvent noir et dérisoire, cherchant le ridicule de la situation et piquant au vif avec.







Laisse-moi te raconter une histoire gamine. Toi qui conte ta vie comme un récit palpitant de conflits et d’injustes difficultés. La nuit est jeune et malgré ton récit de péripéties, nous avons tout le temps pour que je te transmette mon histoire.

Imagine les colonies du nouveau-monde, ce que tu appelles grossièrement les États-Unis d’Amérique. Imagine les il y a deux siècles et demi de cela. L’odeur pure de la nature, le vent libre dans les plaines et les forêts indomptées. Vois dans ton esprit la colonie anglaise de Virginie. Maintenant visualise une plantation s’étendant sur plusieurs hectares. Des champs de coton allant à perte de vue et dans ces champs, un petit garçon. Ce garçon c’est moi, ton aimable aîné qui te donne une leçon d’humilité. Tu te plains d’avoir grandi dans la pauvreté et la misère, mais ma chère lorsque je n’étais qu’un enfant, mon propre père blanc me méprisait. Et à peine né, je ne du mon salut qu’à l’intervention d’un pasteur bienfaisant. Tu te plains de ta vie dans les rues de Chicago, mais à 4 ans je travaillais nuit et jours dans les champs de coton. Tu te plains que jeune, l’école ressemblait à une prison d’un système raciste. Mais ma petite, j’aurais tué pour avoir la chance d’avoir une éducation.

Je me suis éduqué seul et c’est seul que j’ai apprit mes lettres. J’écoutais les sermons du pasteur et me glissait dans la paroisse pour regarder les pages qu’il avait choisi. J’associais les mots qu’il prononçait, aux symboles écrits sur le papier devant moi. J’ai appris seul à écrire ces lettres et c’est seul que par la suite, j’ai appris les bases de l’algèbre. Et que faisais tu à cet âge ? Tu t’amusais à rejeter la chance d’avoir une éducation. Tu donnais raisons à ceux qui dénigrent nos origines et nous prétendent inférieurs à l’homme blanc.

Tu te plains de ta vie et de la violence dans les rues de Chicago ? Chère enfant, dans la plantation, les coups de fouet pleuvaient quotidiennement, il n’y avait pas d’autre langage, pas d’autre communication entre l’homme blanc et nous. Et tu chante la solidarité et la fraternité noire, mais sous les coups des fouets, ces mots n’existaient pas. Chaque repas était une lutte, chaque nuit entrecoupée de réveils et surveillance discrètes pour assurer notre survie. La seule personne qui tenait à moi dans ces champs était ma mère. Et ce fut ma vie jusqu’en 1775.

A cette date là commence la révolution américaine et les colonies entrent dans une période trouble de chaos. Et le chaos est une opportunité. Avec les autres esclaves, nous nous révoltèrent contre notre maître, contre mon père et nous avons gagné notre liberté dans le sang et la violence. Mais c’est là que les similitudes entre mes « frères » esclaves et moi-même s’arrêtèrent. Là où eux profitèrent de leur liberté pour piller la plantation de ses richesses et violer les femmes blanches, je pilla sa bibliothèque. Avec ma liberté nouvellement acquise, je passa ma première semaine hors des fers à m’instruire et dans ses rayons et une seule envie me brûla, explorer le monde et en découvrir tout ses secrets. Apprendre et voyager.

Je quitta donc la plantation, peu de temps avant que des soldats ne vinrent rétablir l’ordre dans le sang. Et me dirigea vers la Floride alors espagnole. Là je parvint à rejoindre un équipage de pirate et profita de leurs voyages pour découvrir les civilisations anciennes. Je me fit de véritables frères parmi ces hors-la-loi et devint rapidement quartier-maître de l’équipage. Mon sens éthique et mon désintérêt pour les biens matériels me permit de garder un esprit objectif et représenter comme il se devait les intérêts de mes camarades, et ce avec éducation, auprès de notre capitaine.

Hélas cette époque ne dura pas. Le 19 août 1776, nous fument capturés par des espagnols qui nous condamnèrent sommairement à mort. Nous fument emmenés au Castillo de San Marco en Floride pour y être pendus haut et court. Mes compagnons y passèrent tous, je fut plus chanceux.

Mon sir m’avait repéré quelques mois plus tôt et observé depuis les ombres de la nuit. La veille de mon exécution, Hanokhatek vint me voir dans ma cellule et m’enleva à mon sort. Je me réveilla la nuit suivante au milieu des marais. Il m’expliqua brièvement ce qui m’était arrivé et m’abandonna à mon sort. Il me fallu trois jours pour rejoindre la civilisation. Ce fut là que j’eus mon premier repas digne de ce nom. Un petit village espagnol qui n’apparaissait sur aucune carte. J’y fit, à mon plus grand regret, un carnage. Mon sire m’y retrouva une semaine plus tard en train de lire les livres du prêtre local. Il m’instruisit sur ma condition et me conta l’histoire de notre race.

Je passa dix années auprès de mon sire. Ensemble nous parcourûmes le monde. Nous voyagions dans toutes les Amériques qu’il me fit découvrir. Bien conscient de ma soif de connaissances et de découvertes, il m’emmena dans les ruines inexplorées du nouveau monde, les temples incas et aztèques, les restes de civilisations depuis oubliées. Et après dix années, nous nous séparâmes en bon termes pour que je continue seul ma route.

Je fis alors ma quête de découvrir la vérité concernant notre existence. En 1786, je me rendis en Angleterre et je parvins à convaincre un professeur de l’université de Cambridge de me laisser accéder à sa bibliothèque. Je savais que pour comprendre notre histoire, notre véritable histoire, il me fallait connaître celle des humains. Je passa des nuits à lire chaque livre de la bibliothèque, chaque traité, chaque histoire et chaque récit d’exploration. J’appris ainsi le latin et le grec ancien. Plusieurs versions de chacune de ces deux langues.

Ce fut également pendant ces années que je fis la rencontre de Archer, un jeune Brujah londonien. Ce dernier était lui aussi passionné par l’histoire de notre race et nous devinrent rapidement amis. Lui et son sire préparaient une expédition dans les terres Séthites d’Egypte afin d’y trouver des textes et artefacts leur permettant de mieux comprendre notre passé.

En 1799, nous nous mirent en route pour l’Egypte, profitant des conquêtes Napoléoniennes pour passer inaperçu aux yeux des Sethites. Nous découvrîmes la Pierre de Rosette en compagnie des soldats de Napoléon, mais ce qui éveilla d’avantage notre intérêt fut la tablette fut le tombeau qu’Archer découvrit non loin de la pierre. Le tombeau d’Aknakech.

Aknakech, nous comprimes très vite, fut un ancien Sethite qui avait côtoyé l’antédilivien de leur clan et fait partie de sa cour. Nous ignorons les circonstances de sa mort ultime, mais il était clair que son tombeau avait été perdu même au Sethites. Mon seul but était de déchiffrer la riche collection de tablettes que contenait le tombeau. Les restes de l’ancien ne m’intéressaient pas. Pas plus qu’ils n’intéressaient Archer et son sire.

Mais un conflit éclata entre les deux Brujah et comme souvent pour les membres de leur clan, il se résolu dans la violence. Archer parvint à tuer son sire et je fut contraint de m’enfuir s ans avoir pu m’attarder sur les tablettes. Archer quitta l’Egypte et je resta derrière, dépité. Je me consacra alors à la Pierre de Rosette. Je passa les années suivantes à la déchiffrer et y parvint à Paris en compagnie de Champolion.

Mais l’Europe ne m’intéressait plus, et la victoire d’Archer en Egypte lui avait donné prestige et pouvoir auprès des cours de l’ancien monde. Peu désireux d’entrer en conflit avec mon ancien ami, je prit un navire pour retourner sur mon continent natal.

Ce fut au Texas que je fis la rencontre, en 1832, d’une jeune esclave. Mary. La jeune femme m’intrigua, elle était capable de communiquer avec les morts. La jeune femme faisait preuve d’une force de caractère peu commune et d’une rare passion. Mais c’était son don qui m’intriguait le plus. Je l’observa un temps, comment le soir elle parvenait à rassembler les autres esclaves de l’exploitation pour les diriger et leur permettre de communiquer avec leurs disparus.

J’organisai sa fuite de l’exploitation, lui donnant une opportunité de s’évader, qu’elle prit. Le soir même, je lui offrit l’étreinte, qu’elle accepta. Nous parcourûmes les nuits ensembles et je l’éduqua du mieux que je pu. Elle était une infante loyale, fidèle et dévouée et m’aida dans ma quête. Ensemble nous continuâmes à découvrir d’avantage de vérités sur notre passé et c’est ensemble que nous fîmes la connaissance de Beckett.

Car oui, jeune insouciante. Ton aîné devant toi a croisé la route du fameux Beckett. Et l’érudit nous enseigna bien des choses. Il nous présenta à différents cercles de vampires également en quête de la vérité. Nous passâmes une fascinante décennie en sa présence avant que nos routes ne se séparent. Par la même occasion, Mary décida de poursuivre sa propre route de son côté et je ne la retint pas.

Je resta aux Amériques et décidé à continuer ma quête dans les tombes, je prit contact avec les Giovanni de New York. Je passa différents marchés avec Marcello Giovanni, un jeune membre de leur clan. En échange de mes services pour obtenir différents artefacts des tombes mésoaméricaines, il m’enseigna les rudiments de leur discipline de clan.

Je continua à explorer le monde jusqu’à ce soir où je te conte mon histoire. Maintenant je vais te laisser jeune enfant. J’ai entendu des rumeurs concernant Seattle, et découvrir ce qu’y s’y passe est bien plus intéressant que de continuer mon histoire.








- Votre pseudo :
- Votre âge :
- Comment avez-vous connu Vampires WoD ?
- Mots de passe cachés dans le règlement :




Dernière édition par Samuel Ford le Mar 22 Mai 2018 - 22:06, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tzimisce Staff

avatar
Molyn Koudenia
- Tzimisce Staff -

Feuille de personnage
Charge / Prélature / Titre: Priscus Priscus
Statut: Ancien (401 - 500) Ancien (401 - 500)
Voie
Disciplines
Rituels
Compétences (mortels):

MessageSujet: Re: Samuel "Professeur" Ford    Jeu 3 Mai 2018 - 9:49

Salut a toi Samuel


Tout d'abord bienvenu parmi nous.

J'ai commencé a lire ton début de fiche et en règle générale je n'interviens pas avant la fin de rédaction, mais comme tu es partis sur un concept d'érudit, je vais t'inviter a lire très soigneusement ce topic :

http://vampirewod.forumactif.org/t42-les-connaissances-lore#556

Et en particulier les niveaux et surtout surtout le spoiler sous "creature lore) car ton personnage sera concerné (avec le lore vampire (noddisme)). Là tu part en plus sur un concept pas évident avec un Gangrel indépendant, ce qui implique en règle général :  peu d’érudition, peu d'accès aux infos, peu de moyen de deal pour en avoir, pas de soutient d'un groupe (cama /sabbat), et si le perso est en plus sur la voie de l'humanité, pas d'accès aux rumeurs noddiste des sabbatique (aucun anciens sabbatique ne parlera de ce sujet a un non sabbatique ou non suivant de la voie de Cain....

Pour ça, je t'invite a plutôt basculer sur la Voie de Caïn, ce qui te facilitera les choses, si ça te dis de la jouer, sinon tu vas être coincé pour les info coté sabbat.

Néanmoins il existe dans le bakground officiel WW un perso "gangrel" sur la même idée. Je met gangrel entre guillemet car il y a un sérieux flou sur le clan réel du perso, et surtout il y a de très sérieuses justifications a ses connaissances occultes / noddiste (le perso est très vieux, d'avant camarilla /sabbat, a eu un erudit comme mentor (voir sire) ).

Si je retrouve le nom du dis perso, je te le donnerai car ça pourrait coller que ton vampire soit de la même lignée mais ça ne te dispensera pas d'un solide historique en support.... il y a pas mal de génération entre ce perso et le tiens, il n'aura certes pas déballé toutes ses infos mais ça te justifiera un profil atypique.

Néanmoins, les restriction mentionnée sur le topic s'appliqueront même si tu raccroche a ce personnage en étant sur un statut "érudit" ( aka dans les lore "créature", 1 niveau de moins que le niveau d'âge... prétendant c'est un niveau d'âge de 4, donc au max 3 sur ces lore là)

_________________
[color=#02a48f]



Fiche ۞ Influences ۞ Liens


Aucune chose, aucun moi, aucune forme, aucun motif n'est assuré;
tout est emporté dans une métamorphose invisible, mais jamais en repos.۞ R.Musil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Disciple de Seth

avatar
Lord Edgar Maxwell
- Disciple de Seth -

Feuille de personnage
Charge / Prélature / Titre:
Statut: Jeune Ancilla (101 - 150) Jeune Ancilla (101 - 150)
Voie
Disciplines
Rituels
Compétences (mortels):

MessageSujet: Re: Samuel "Professeur" Ford    Jeu 3 Mai 2018 - 17:12

Je me permets de donner des idées :3

Pour quelques générations de plus il pourrait très bien être son infant, il n'est pas aberrant qu'il ai étreint un humain pour le servir dans sa tâche (à la manière du professeur Chen et de Red dans Pokemon ... ouais l'exemple est bizarre).
Après Beckett étant très mystérieux dans ses apparitions et de manière générale difficile de dire s'il serait partisan de la méthode.
Honnêtement les érudits Gangrel y'en a pas 36 milles ^^ ! Se serait bizarre qu'il n'est pas au moins rencontré le plus célèbre et étrange des Gangrel

_________________
Fiche de personnage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tzimisce Staff

avatar
Molyn Koudenia
- Tzimisce Staff -

Feuille de personnage
Charge / Prélature / Titre: Priscus Priscus
Statut: Ancien (401 - 500) Ancien (401 - 500)
Voie
Disciplines
Rituels
Compétences (mortels):

MessageSujet: Re: Samuel "Professeur" Ford    Jeu 3 Mai 2018 - 21:22

Merci le Sethite ..... c'est bien a Beckett que je pensais et dont je ne retrouvais plus le nom. Comme tu le dis, du Gangrel sur ce créneau, c'est tellement aux antipode du clan, qu'il n'y en a pas 50. Après le problème de Beckett c'est qu'il a été étreint super tard (1704) et ici on ne donne plus de "basse" gen en premier perso (on l'a fait au début et ç'est systématiquement partit en cacahuette)

Maintenant comme tu le dis, c'est un perso très flou, aussi bien sur les étreintes mais aussi sur sa génération de départ. J'ai un vague souvenir qu'il est aussi passé par la diablerie, ce qui explique sa diversité de disciplines qui n'est pas des masses compatible avec un vampire de cet âge

On peut degager deux options :

(génération actuelle)
Beckett 1704 (7eme)
???? circa 1730(8eme)
??? circa 1750 (9eme)
Samuel 1776 (10 eme)

Faisable, mais ça reste short niveau timing. Ou estimer qu'il a diablé et étreint avant la ou les diablerie. 18eme siècle, le standard générationnel c'est plutôt 10eme ou 9eme... Le perso pouvait très bien être 9eme ou 8eme et dans ce cas être le sire ou le grand sire de Samuel


_________________
[color=#02a48f]



Fiche ۞ Influences ۞ Liens


Aucune chose, aucun moi, aucune forme, aucun motif n'est assuré;
tout est emporté dans une métamorphose invisible, mais jamais en repos.۞ R.Musil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Disciple de Seth

avatar
Lord Edgar Maxwell
- Disciple de Seth -

Feuille de personnage
Charge / Prélature / Titre:
Statut: Jeune Ancilla (101 - 150) Jeune Ancilla (101 - 150)
Voie
Disciplines
Rituels
Compétences (mortels):

MessageSujet: Re: Samuel "Professeur" Ford    Jeu 3 Mai 2018 - 22:01

De rien ;) !
Tu disais qu'il avait fait un gangrel indépendant mais ils se sont séparés de la Camarilla en 1999 non ? Il a mis en faction "Aubain" je pense que ça allait dans ce sens (mais Beckett dans le même genre est pas spécialement proche de son clan donc ça se réfléchi). Toujours en donnant mon avis de néophyte curieux l'option 2 que tu proposes semble moins tirée par les cheveux et plus en lien avec le lore.

Lord Edgar Maxwell qui se mêle de ce qui ne le regarde pas

_________________
Fiche de personnage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tzimisce Staff

avatar
Molyn Koudenia
- Tzimisce Staff -

Feuille de personnage
Charge / Prélature / Titre: Priscus Priscus
Statut: Ancien (401 - 500) Ancien (401 - 500)
Voie
Disciplines
Rituels
Compétences (mortels):

MessageSujet: Re: Samuel "Professeur" Ford    Jeu 3 Mai 2018 - 22:33

(Je te repond ici avant de gérer notre affaire de points et j'ai enfin reussis a me co à la CB)

Pour les gangrel, tu as toujours eu pas mal d'autarkis (en gros des indépendant), avant même le divorce d'avec la Camarilla. C'est lié a leur système d'étreinte : le sire étreint, explique de vague bases et abandonne le jeune. Le sire est censé revenir au bout de quelque temps sauf que certain se font tué avant, on oublié car ils ont étreint bourré, ou sont deçus par le jeune et le renis. Ces jeunes là ne sont pas dans la camarilla et souvent le prince ignore leur existence
Ce qui donne des cas à la Beckett, adopté par un malk....

Ce qui est aussi une pite a creuser; Samuel peut faire partis de ces jeune abandonné et qui a été adopté par Beckett

_________________
[color=#02a48f]



Fiche ۞ Influences ۞ Liens


Aucune chose, aucun moi, aucune forme, aucun motif n'est assuré;
tout est emporté dans une métamorphose invisible, mais jamais en repos.۞ R.Musil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Gangrel Rural

avatar
Samuel Ford
- Gangrel Rural -

Feuille de personnage
Charge / Prélature / Titre:
Statut: Prétendant (226 - 300) Prétendant (226 - 300)
Voie
Disciplines
Rituels
Compétences (mortels):

MessageSujet: Re: Samuel "Professeur" Ford    Mar 22 Mai 2018 - 19:01

Finish, il me semble

_________________
Le Professeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
- -

MessageSujet: Re: Samuel "Professeur" Ford    

Revenir en haut Aller en bas
 

Samuel "Professeur" Ford

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire WOD :: Pour bien commencer :: Please, sign in... :: Poor unfortunate souls :: Vampires :: Non Alignés-