PEGI ONLINE
 

Partagez | 
 

 Illarion Orlov

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Citoyen de Seattle

avatar
Illarion Orlov
- Citoyen de Seattle -

Feuille de personnage
Charge / Prélature / Titre: Aucune
Statut: Infant Infant
Voie
Disciplines
Rituels
Compétences (mortels):

MessageSujet: Illarion Orlov    Mar 7 Avr 2015 - 15:24










- Nom et Prénom(s) : Illarion [Vassilinovitch] Orlov
(Nom Réel : Vassili [Antonovitvch] Markov)

- Alias : N'importe quelle identité nécessaire à ses missions, il arrive à Seattle sous le nom de Jason Lim, demi-sang coréen.

- Date et lieu de naissance : 21 décembre 1983, Moscou, Russie

- Espèce : Humain

- Metier :
Officieusement : Col Blanc, spécialité Faussaire/Linguiste ;
Officiellement : professeur de langues à l'université (Hangul/Chinois)
Traducteur freelance hangul/mandarin/japonais/anglais spécialité textes scientifiques/newtech'

- Age : 31 ans et demi

avatar

Model-Aaron B








- Compétences :



    • Artisanat (spé contrefaçon) : ●●○○○ ø
    • Erudition (spé art/littérature) : ●○○○○ ø
    • Linguistique : ●●●○○ ø (langues maternelles : Russe, Japonais)

      • ●○○○○ ø : Anglais
      • ●●○○○ ø : Mandarin, Cantonnais
      • ●●●○○ ø : Français, Arabe, Hangul, Allemand











Ce que vous pensez :

Croyez-vous en l'existence des créatures surnaturelles (vampires, goules, garous, fantômes, etc) ? Et si oui, qu'en pensez-vous ? :

Dans les contes, les légendes, la littérature... oui, cela existe. De manière tout à fait irrationnelle, et cela le chagrine fort de l’admettre, il y croit, pour certains (notamment le loup-garou dont il a la phobie). Sa raison cependant lui dicte que de telles créatures ne devraient pas pouvoir exister, et que ces légendes ne sont que le fruit de l’imagination de l’homme et de son besoin à expliquer ce qu’il ne peut appréhender.










- Description physique :


Illarion est un jeune homme de taille moyenne (178cm) et de corpulence légère (65kg environ), due notamment à son ossature qui n’a rien de slave. Élancé et musclé sans excès, il a le corps de qui prend soin de soi et aime à pratiquer régulièrement des activités physiques. Ses gestes sont précis et économes, posés, tout comme sa voix d’un timbre de baryton. Il a de grandes mains très sensibles et n'apprécie pas qu'autrui les touche. Il n’a pas de cicatrices majeures, et présente une tâche de naissance de forme ovale dans l’aine droite.

Le temps aidant, son visage s’est fixé sur des traits masculins mais fins où toute trace d’ambiguïté sur son sexe a (enfin) disparu. Comme pour beaucoup d’asiatiques ou demi-sang asiatiques, il est difficile de lui donner un âge fixe et il fait jeune malgré ses trente-deux ans ou presque.

Eurasien, la forme de son visage comme de ses yeux est très proche du type asiatique (japonaise), tandis que son nez droit et non épaté ainsi que ses iris bleu glacier rappellent son sang russe. Son regard assez froid est souligné à gauche d’un grain de beauté sous le coin externe de l’œil. Sa peau est relativement claire, elle bronze sans problèmes bien qu’elle présente souvent des signes de sécheresse à cause de son obsession à se laver trop souvent qui ne lui est pas tout à fait passée. Ses cheveux sont noirs de geais, raides et épais, et la coupe dépend de ses besoins. S’il aimerait les garder mi-longs à relativement longs par goût esthétique, il opte plus souvent pour une coupe entre court et mi-long, par souci de praticité. Ayant trop peu de poils pour avoir quelque chose qui ressemblerait à une barbe, il se rase scrupuleusement.

Côté vestimentaire, sa garde-robe est variée et fournie. Pour le travail, il portera, selon qu’il est en mission ou enseignant, un costume ou tout autre habit correspondant à la situation. Il affectionne pour cela les couleurs froides et surtout les teintes sobres (noir, gris, blancs, bruns). En privé, il peut faire preuve de styles très variés allant de l’inspiration ‘gothique victorien/steampunk’ avec des chemises plus élaborées sur de simples jeans, aux vêtements traditionnels japonais (qu’il affectionne tout particulièrement). Chez lui, il est très souvent pieds nus, ou en tabi.

Anecdotes :
Il présente une sensibilité physique accrue à certains stimuli, notamment ceux liés aux sensations de fouet, du fait de son éducation très 'à l'ancienne' (verges, règle de bois sur les mains, le bout des doigts, les cuisses).
De même, gaucher de naissance (pied, œil, main) il est contrarié pour l'écriture des alphabets cyrilliques et latins qu'il ne sait écrire qu'à droite, mais écrit par contre le Hangul, le japonais, le chinois et l'arabe de la main gauche exclusivement. On ne peut pas vraiment le dire ambidextre, du coup... Il dessine presqu'exclusivement de la main gauche.



- Description mentale :


Avec un psychisme déviant à cause de narcissisme et de schizoïdie (60 % / 40%), Illarion est quelqu’un dont les pensées ne corroborent pas nécessairement les agissements, et ce malgré cinq ans de thérapie intensive et quatre de suivi régulier -qui ont malgré tout permis de stabiliser son comportement. Ce qui reste toujours en corrélation : son acharnement au travail, son perfectionnisme et son goût des belles choses. Et l'ennui profond qu'il ressent si on ne le surcharge pas de travail.

Caractère :

Étant généralement -et au mieux- indifférent à ceux qui l’entourent, il n’est pas évident de capter son attention en dehors de tout intérêt qu’il pourrait y voir. Il n’apprécie pas ou peu la compagnie d’autrui, tendant à mépriser son entourage, et tout particulièrement ceux qui présentent un manque flagrant de capacités intéressantes. Assez blasé et refoulant la plupart de ses émotions, il est assez peu expressif et loquace s’il n’en voit pas l’intérêt ou n’en ressent pas le besoin. Pour autant, il est très réceptif au langage corporel et émotionnel véhiculé par son entourage, et tout particulièrement aux signes de mépris, de rejet, de moquerie, qui sont de véritables agressions et très mal vécues, faisant ressortir très facilement ses pathologies si elles perdurent - il a du mal à s'en détacher et à les gérer. De ce fait, il n’arrive pas, ou très difficilement, à vraiment offrir sa confiance à quelqu’un, même parfois après des années à côtoyer cette personne, et reste presque toujours sur la réserve. Le regard d‘autrui est primordial pour lui, et s’il comprend aujourd’hui dans quel cercle infernal cette dépendance le met, il y reste très sensible, à tel point qu'il refuse de se lier à qui que ce soit, afin de ne plus avoir à se sentir abandonné, ou trahi -même en sachant que son ressenti et la réalité peuvent différer, il reste très profondément affecté par cette gamme d'émotions. Cela le rend également très (trop !) possessif avec les malheureux qui font l'objet d'exceptions à la règle du non-attachement-misanthrope, mais il arrive à peu près à se contrôler.

Comportement :

Pas spécialement souriant, il offre au quotidien un visage sérieux sans être rébarbatif ou agressif, plutôt neutre. Il n'est pas rare que flotte sur ses lèvres un léger fantôme de sourire dont on ne sait généralement trop si c'est du lard ou du cochon, étant donné que ce fantôme d'expression s'arrête net à ses lèvres. Son regard très clair n'aide pas à le rendre expressif non plus, et il est habituellement assez dur à ''lire'', tant il prend soin de contrôler son langage corporel, ce qui lui donne encore parfois une certaine raideur/un côté un peu précieux dans son comportement, malgré dix ans de pratique intensive à essayer de rendre son attitude aussi fluide que neutre et indifférente. Il recherche peu la compagnie de ses semblables, mais a pris conscience de la nécessité de se montrer si ce n’est franchement chaleureux et avenant, au moins ouvert et sociable, et c’est d’ailleurs sa ligne de conduite principale. Il prend cependant plaisir à débattre d'idées, partager des connaissances, écouter les autres sur des sujets qui l'intéressent également, et se révèle alors plus ouvert et ''vivant'', voire souriant, mais jamais exubérant. Appréciant les traits d'esprit, il ne fait pourtant pas très souvent preuve de son sens de l'humour (pourtant existant, si, si), craignant de mal se faire comprendre ou de faire un flop qui ne serait sans doute pas facile à gérer pour lui. Il agit de sorte, donc, à minimiser les risques de se retrouver dans des situations génératrices de stress émotionnel. Il n'y a qu'auprès de ceux qu'il côtoie et apprécie qu'il se lâche. Calme, peu bavard, il ne se met pas trop facilement en colère, mais quand celles-ci s'expriment, elles sont glaciales, et même parfois dangereuses (son instinct cherchant à dominer son opposant le poussant à l'humiliation et à la violence, en cherchant à blesser physiquement, émotionnellement ou psychologiquement). Mais encore faut-il le pousser à bout dans un premier temps, ce qui n'est pas chose aisée.

Loisirs :

Kendo, Karaté, voire taper dans un sac de sable pour se défouler.
Lire, peindre (aquarelle) ou dessiner (graphite, sanguine, fusains, encres de calligraphie), MMORPG (Skyrim, Elder Scrolls, WoW, Hearstone) de temps à autres.
Activités 'sociales' de loisir : jeu de rôle (joueur principalement mais peut masteriser – joue une Toreador 9eme Gen à la table de Nikita Maslov même si depuis le mariage de ce-dernier, Illarion se montre fréquemment indisposé), jeux de cartes et de société (surtout poker et échecs), sorties musées, concerts (classique, métal, rock, jazz)

Nota : c'est quelqu'un de facilement angoissé qui n'extériorise rien ou presque, et est très sujet à de violents cauchemars voire à des insomnies.
Nota 2, à confirmer avec Molyn : la holding lui a fait suivre un programme pour développer sa mémoire visuelle, aujourd'hui à un iota de la mémoire eidétique.










L'histoire de votre personnage.



Petite Enfance, Madrid (1984-1987) :

Adopté peu après sa naissance par le couple Markov, Illarion -alors Vassili de son prénom- s’envole dès que ses vaccins sont à jour pour le Madrid où son père adoptif, Anton, est ambassadeur. Il est cependant avant tout confié à une nourrice et à une gouvernante qui dès l’âge le plus tendre ont pour consigne de lui enseigner les bonnes manières et la culture russe. Il ne voit que rarement ses parents adoptifs qui ne font que s’assurer que leur gamin grandi dans la voie qu’ils ont choisie pour lui. Il est donc très tôt farci de contes, légendes et autres folklores slaves voire nordiques, de religion orthodoxe, mais aussi de l’histoire de la grandeur de leur mère patrie la Russie, avec un point de vue variable (communiste/russe blanc) selon son interlocuteur. Aux alentours de ses trois ans, est surpris en train de lire -enfin, déchiffrer- l’un des livres qu’on a l’habitude de lui lire. Dès lors, sa vie change radicalement.

Enfance et éducation, Kiev (1987-1989) - Brasilia (1989-1994)

Ses parents font venir un professeur émérite de Moscou, et celui-ci devient le pédagogue du jeune garçon, remplissant ses journées de cours, de leçons, et ce en anglais principalement, puis plus tard en français, afin de former son esprit aux langues étrangères. Vassili n’ira pas à l’école avant ses onze ans, et son niveau attesté par les diplômes correspondants le feront directement entrer au lycée. Entre deux, il mena une vie solitaire, où son environnement était constitué de son professeur, des serviteurs, et parfois de ses parents, venant vérifier ses progrès et s’assurer qu’il continue ainsi. Les compliments sont rares, les punitions rudes et à l’ancienne (quoi de mieux que quelques coups de verge sur les mains ou les cuisses pour corriger un enfant?), notamment en ce qui concerne sa latéralisation car la tradition veut qu'on contrarie un enfant gaucher, quitte à lui attacher la main gauche dans le dos, lui frapper les doigts etc... car son père comme son précepteur n’ont qu’une seule chose en tête : en faire un futur ambassadeur voire président pour la Russie. L'opinion du gamin ? Mais pourquoi donc lui demander ce qu'il veut faire ? Il fera comme on lui dira.
Son quotidien n’est adouci que par deux choses : sa mère adoptive, d’abord, qui prit en charge sa culture artistique, tant musicale (bien qu’il ne présente aucun don pour jouer du piano), qu’artistique où il se révéla bien plus satisfaisant et surtout très enthousiaste. Mais dire qu’elle fit cela par affection ou compassion pour le train de vie de son fils, alors même que sept ans après l’avoir adopté elle put enfin porter à terme une grossesse (via F.I.V) et mettre au monde trois enfants, serait erroné. La deuxième chose qui lui permit de souffler fut son inscription à l’âge de cinq ans au karaté, d’abord en initiation puis en cours normal. Toujours appliqué et soucieux de donner le meilleur de lui-même dans l’espoir d’obtenir un sourire, un compliment de ses parents, un peu plus d’attention, il se montre non seulement appliqué mais très compétiteur et vindicatif, et ne nouera guère de liens avec les enfants de son âge qu’il trouve tout simplement stupides (du fait de son éducation particulière, il est largement en avance sur les connaissances d’un enfant de son âge).

Découverte de l’adolescence, Paris (1994-1998)

Après Madrid, ce fut Kiev puis Brasilia, et, alors que Vassili allait sur son douzième anniversaire, Paris. Son précepteur, gravement malade, rentre en Russie et lui est pour la première fois envoyé dans une école... avec quatre ans d’avance sur le programme normal. Il entre au lycée Louis le Grand de Paris, et s’avère incapable de se faire des amis, tant à cause de sa différence d’âge que du fait de son comportement facilement hautain. Il prend des cours du soir de dessin et d’histoire de l’Art et poursuit le Karaté, s'initie au kendo à compter de 1996. Il obtient son baccalauréat français l’année de ses quinze ans dans la filière littéraire, avec plusieurs langues en option dont le japonais (LV1 et spécialité), l’allemand (LV2), et l’italien (LV3). Il ne pratiquera cependant plus régulièrement les deux dernières et n’en garde que des bases et un niveau correct. Pendant ces trois ans, son caractère s’assombrit bien qu’il prenne soin de n’en rien montrer. Face à l’enfance normale de ses camarades de classe, il prend définitivement conscience de ce qu’il savait déjà sans vouloir se l’admettre : la volonté du couple Markov de l’élever pour faire de lui un porte-étendard de leur nom. C’est également pendant ces trois ans qu’il commence à participer aux réceptions (privées) de l’Ambassade et à apprendre sur le tas comment charmer un auditoire et se mêler à une foule... mais une foule élitiste et oligarque.

Adolescence et racines de rébellion, Tokyo (1997-2000)

Entre Paris et Tokyo, Vassili passe et réussit les examens d'entrée à l'Université de Tokyo ''Todai'' pour deux cursus qu'il suivra concomitamment : Histoire de l'Asie et Chinois. Les bancs de la fac marquent un nouveau départ pour lui car s'il loge toujours à l'Ambassade, il dispose tacitement de bien plus de libertés, et va en profiter. Sans négliger ses notes et son travail scolaire, qui est en quelque sorte le prix de l'allonge offerte à sa laisse, ni les clubs de sport qui lui permettent de libérer beaucoup de frustration sur ses co-kendokas et karatékas, il va commencer à sortir et à traîner dans plusieurs quartiers sensibles de la capitale Japonaise avec un certain Yamashita Shigeru. Bien que tous deux ignorent être du même sang, le charisme nonchalant et je-m'en-foutiste du dernier attire et intrigue le russe, des enfances pleines de similitudes ainsi qu'une passion commune pour les arts martiaux les rapprocheront. Le japonais l'initie à l'alcool, au haschisch -quoique Vassili s'en méfie, il aime trop contrôler les choses et avoir l'esprit clair pour vraiment être attiré par la drogue- et au sexe dans l'année de ses seize ans avec des prostitué(e)s de luxe. Ils finissent amants peu avant leur diplôme et le nouveau déménagement de l'eurasien. Ces années montrent avant tout à Vassili tout ce qu'il ne peut avoir : principalement la liberté de choisir sa voie, ses connaissances, son comportement. C'est le déclic qui démarre la machine et conditionne sa reconversion en criminel, d'abord amateur... jusqu'à faussaire professionnel des années plus tard.

Rebelle, Washington DC, Boston, New-York (2000-2001)

Les Etats-Unis sont la consécration pour Anton Markov. Cet ancien pays ennemi reste l'un, si ce n'est le, poste(s) le plus sensible et ceux qui l'occupent voient avant tout cela comme la reconnaissance de leurs compétences, pour ne pas dire de leur art. Dans le même temps, il est évidemment question d'envoyer Vassili à Moscou faire ses classes pour prendre la suite de la carrière paternelle. A force d'arguments, de débats, celui-ci obtient de n'y aller qu'à ses dix-neuf ou vingt ans, afin de ne plus souffrir de sa différence d'âge avec les autres étudiants, et de l'aider dans les liens qui doivent nécessairement se créer entre futurs diplomates.
Vassili sait alors qu'il n'a que peu de temps pour trancher les liens familiaux -qui dans sa tête et son cœur n'existent plus depuis des années. Après un Master of Arts spécialité recherche expédié en quatrième vitesse à Harvard dans le domaine des langues (Japonais/Mandarin/Hangul) et de la linguistique comparée, il s'installe à New York et travaille comme pigiste dans un magasine de mode.
Il profite surtout de ces deux années pour se laisser entraîner dans les bas-fonds de la société américaine et dénicher ce qui lui faisait défaut : un faussaire convaincant. L'argent n'étant pas un problème, il monte une petite arnaque qui prendra plus d'ampleur qu'il n'y pensait en poussant de riches personnes âgées, ou tout simplement des êtres naïfs et influençables, à investir sur des entreprises factices. L'immoralité de la chose ne le perturbe absolument pas, et il n'a pas conscience de la chance qu'il a de passer entre les mailles de la police.
Le 30 juillet 2001, il orchestre sa propre mort, simulant un incendie criminel dans lequel un cadavre carbonisé sera retrouvé, de type plus ou moins asiatique. Ayant payé grassement son faussaire pour que soit modifié son fichier dentaire, Vassili Markov est enterré à Moscou au mois de d'Août... il aura le culot d'assister de très loin à sa mise en terre. Il quitte Moscou pour Saint-Petesrbourg, cependant, par sécurité.

Libre et naïf, Saint-Petersbourg et Minsk (fin 2001- début 2002)

Vassili prend le nom d'Illarion, s'étant pendant deux ans préparé cette identité factice. Il vit de ses économies mais traine beaucoup dans les rues, jusqu'à arriver à se faire recruter par un petit gang de voleurs à la tire de St-Pertesbourg. Il y apprend les ficelles du métier, mais surtout commet ses premiers meurtres pour se tailler une place 'confortable' dans le monde sous-terrain, et ce malgré son manque de connaissances de cette population et de ses mœurs qu'il essaye cependant d'imiter. Malgré un braquage à succès avec recel tout aussi fructueux, il comprend de justesse que le vent et la chance insolente qui l'avait suivie jusque là sont en train de tourner, et que ce n'est pas sa couverture de petit-ami respectable d'une danseuse du Kirov qui le sauvera.
Il prend au printemps 2002 ses clics et ses clacs, et sa collante petite-amie, et file à l'anglaise vers Minsk. En chemin, la ballerine mourra d'une mystérieuse overdose... Toutefois, la sécurité relative d'un changement de territoire ne durera pas. Si les procédure d'extradition et la bureaucratie freine les administrations judiciaires, la pègre, elle, n'a pas vraiment ce genre de problème. Il se retrouve début juin arrêté pour homicide volontaire avec préméditation. Il aura beau plaider l'erreur judiciaire, avec son jeune âge, ses origines douteuses et son avocat commis d'office, la maison de redressement est le mieux qu'il obtient.

IS, Biélorussie (2002-2009)

- Formation : Highway to Hell

Tout se passa bien pendant à peine quelques mois. Dès son arrivée, Illarion se voit confronté à des criminels au moins aussi doués que lui (qui a quand même eu une chance insolente dans sa vie jusque là), et l'insertion dans son nouveau milieu ne se passe pas au mieux. Peu à peu, il se coupe de toute relation et s'acharne sur son travail, et finit par être diagnostiqué par l'un des psychiatres comme Narcissique et Schizoïde. Le traitement sera long, et douloureux. Peu coopératif, l'équipe psy de l'institut est contrainte de le pousser au Burn Out pour pouvoir commencer à le reconstruire à peu près d'aplomb. Pendant ce temps, lui réapprend à évoluer en société, du moins en huis clos, et finit quand même par obtenir son diplôme après un changement intempestif de spécialité six mois avant qu'il ne finisse son cursus (sa deuxième année, du moins).

- Diplôme et enseignant : Stabilisation

Parallèlement à son emploi d'assistant professeur de langues, où il se spécialise sur l'anglais, le français et les langues orientales, Illarion montre son projet de fin d'études autour d'une idée : comment optimiser la création d'identités des agents de la Holding en forgeant les documents les plus adaptés pour permettre de créer des personnalités complexes-crédibles-et faciles à interpréter ? Il mettra trois ans à venir à bout d'un schéma complexe et passe toujours du temps dessus pour l'améliorer, aujourd'hui encore, bien qu'il soit diplômé définitivement en 2005. Parallèlement, il est titularisé professeur d'anglais/français/chinois/japonais et poursuit ses études de Hangul et d'Arabe, et s'installe confortablement dans l'institut biélorusse, alors que les recrues qui avaient partagé son dortoir finissent toutes par partir ailleurs... Malgré sa curiosité, il n'est pas vraiment pressé de suivre ce chemin, craignant surtout de tomber de charybde en scylla. Ce n'est que début 2009 que le service psychiatrique l'estime suffisamment stable et maître de lui même en situations tendues pour aller sur le terrain, et il enchaine en mars avec une mission qui dura huit mois, en partenariat avec l'un des assassins de la Holding. Il est donc transféré en fin d'année en Chine.

Holding, Chine (2009-2015)

Le changement de milieu se fait sans guère de heurs, Illarion ayant toujours eu l'habitude de déménager fréquemment -à dire vrai, il n'est à ce jour jamais resté aussi longtemps dans un endroit qu'en Biélorussie. L'installation à la Holding lui permet de renouer avec certains de ses anciens collègues de formation qui l'ont précédé, mais également avec certains qui ne l'ont connu que comme enseignant. Cependant, à quelques exceptions près, il ne noue pas ou peu de liens amicaux et reste quelqu'un de solitaire, qui n'entretient quasiment que des relations de travail. Il profite également des recherches de la Holding pour suive un programme visant à développer sa mémoire visuelle de manière eidétique, et prend soin d'entretenir cette capacité s'il en a le temps. Il enchaîne les missions ou simplement le soutien de ceux qui sont sur le terrain quand ils ont besoin de documents en même temps que son poste officiel, et apprend avec détachement qu'il est envoyé sur le terrain à Seattle. Ce n'est qu'une mission comme une autre, après tout. Il s'y installe donc sous une nouvelle identité, et prend ses marques, allant jusqu'à passer des entretiens d'embauche pour enseigner à l'Université le coréen (Hangul) et le chinois (Mandarin), et pose ses valises dans le quartier de Fremont.

Anecdotes :
- On lui racontait enfant que s'il ne dormait pas et n'était pas sage, les méchants Loups-Garous et autres monstres viendraient le manger. Bizarrement, il a une peur phobique des Loups-Garous et n'apprécie guère les loups normaux...
- Il a poussé un co-détenu en Biélorussie à monter avec lui une 'table' de jdr. Activité reprise avec entrain quand il est arrivé en chine... s'il connait bien le jeu de rôle
Revenant: The Ravishing*, il n'y croit pas du tout et n'a aucune connaissance occulte.
- Il a maltraité nombre de ses co-détenus à coup de soutien en langues étrangères, et ce sans la moindre pitié pour la difficulté de ces-dernières. Certain(s) se sont d'ailleurs montrés très assidus et ont pris le menu soutien dans toutes les langues aussi longtemps que possible. Mais étrangement, il aime enseigner...








- Votre pseudo : Eva

- Votre âge : 27 ans à ce jour

- Comment avez-vous connu Vampires WoD ? : Ramenée par Molyn, qui a eu la gentillesse et la patience de supporter mes questions angoissées sur l’adaptation d’Illarion au contexte de WoD.

- Mots de passe cachés dans le règlement : [OK - par Hope]






* Pour le clin d'oeil, vu avec Molyn et Nikita évidemment


Dernière édition par Illarion Orlov le Jeu 9 Avr 2015 - 13:13, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toreador

avatar
Billy the Kid
- Toreador -

Feuille de personnage
Charge / Prélature / Titre: Baron Anarch Baron Anarch
Statut: Ancilla
Voie
Disciplines
Rituels
Compétences (mortels):

MessageSujet: Re: Illarion Orlov    Mar 7 Avr 2015 - 15:38

Bienvenue à Seattle Illarion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tzimisce Staff

avatar
Hope McFlair
- Tzimisce Staff -

Feuille de personnage
Charge / Prélature / Titre: Membre de la meute
Statut: Vieux Nouveau Né
Voie
Disciplines
Rituels
Compétences (mortels):

MessageSujet: Re: Illarion Orlov    Mar 7 Avr 2015 - 15:48

Bienvenue Illarion !

Ton faussaire a l'air des plus intéressants !
Si tu as besoin d'aide pour t'adapter au Monde des Ténèbres n'hésite pas à demander !

Bon courage pour ta fiche !!!

_________________





Fiche ۞ Influences ۞ Liens
Connaître son ignorance est la meilleure part de la connaissance.
Proverbe Chinois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen de Seattle

avatar
Illarion Orlov
- Citoyen de Seattle -

Feuille de personnage
Charge / Prélature / Titre: Aucune
Statut: Infant Infant
Voie
Disciplines
Rituels
Compétences (mortels):

MessageSujet: Re: Illarion Orlov    Mar 7 Avr 2015 - 15:55

Merci à tous les deux pour votre accueil !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toreador

avatar
Raven Cooper
- Toreador -

Feuille de personnage
Charge / Prélature / Titre: Sujet
Statut: Infant Infant
Voie
Disciplines
Rituels
Compétences (mortels):

MessageSujet: Re: Illarion Orlov    Mer 8 Avr 2015 - 14:10

Bienvenue à toi, j'adore ton pseudo, cela sonne en une douce harmonie à mes oreilles *^*
Bon courage pour la suite et j'espère que l'on viendra à se croiser ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen de Seattle

avatar
Illarion Orlov
- Citoyen de Seattle -

Feuille de personnage
Charge / Prélature / Titre: Aucune
Statut: Infant Infant
Voie
Disciplines
Rituels
Compétences (mortels):

MessageSujet: Re: Illarion Orlov    Mer 8 Avr 2015 - 15:17

Mon pseudo... Illarion ou Eva ?

Merci en tous cas... après les longs blocs j'ai presque fini !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toreador

avatar
Raven Cooper
- Toreador -

Feuille de personnage
Charge / Prélature / Titre: Sujet
Statut: Infant Infant
Voie
Disciplines
Rituels
Compétences (mortels):

MessageSujet: Re: Illarion Orlov    Mer 8 Avr 2015 - 20:04

Illarion ^^ Les prénoms atypique, c'est ce qui m'attire le plus ;) Mais, Eva est une prénom magnifique également ^^
De plus le modèle est sublime :D Bon choix ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen de Seattle

avatar
Illarion Orlov
- Citoyen de Seattle -

Feuille de personnage
Charge / Prélature / Titre: Aucune
Statut: Infant Infant
Voie
Disciplines
Rituels
Compétences (mortels):

MessageSujet: Re: Illarion Orlov    Mer 8 Avr 2015 - 21:06

Merci Merci ^^ C'est très ironique comme choix de prénom Illarion de la part du personnage. La racine d'Illarion veut dire 'serein', vu comme il est psychologiquement perturbé quand il l'a choisi, je trouve ça drôle.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toreador

avatar
Raven Cooper
- Toreador -

Feuille de personnage
Charge / Prélature / Titre: Sujet
Statut: Infant Infant
Voie
Disciplines
Rituels
Compétences (mortels):

MessageSujet: Re: Illarion Orlov    Mer 8 Avr 2015 - 23:18

Tu m'apprends quelque chose là ^^ Niveau psychologique, je pense que Raven n'est pas mieux... Mais, ça c'est plutôt l'effet du Sabbat :lol:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen de Seattle

avatar
Illarion Orlov
- Citoyen de Seattle -

Feuille de personnage
Charge / Prélature / Titre: Aucune
Statut: Infant Infant
Voie
Disciplines
Rituels
Compétences (mortels):

MessageSujet: Re: Illarion Orlov    Jeu 9 Avr 2015 - 11:54

Ca doit être perturbant d'être un vampire, oui... surtout au début.

Je suppose que ma fiche est terminée, j'espère que ça ira. *Croise fort les doigts*

Edit : désolée pour la longueur, les résumés c'est pas mon fort. ><"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tzimisce Staff

avatar
Hope McFlair
- Tzimisce Staff -

Feuille de personnage
Charge / Prélature / Titre: Membre de la meute
Statut: Vieux Nouveau Né
Voie
Disciplines
Rituels
Compétences (mortels):

MessageSujet: Re: Illarion Orlov    Jeu 9 Avr 2015 - 11:59

On s'occupe de ta fiche, Illarion !

Edit : Illaroin a fait Todai ?! Oh la la c'est dur d'y entrer, c'est un vrai p'tit génie ! XD

J'ai adoré ta fiche ! On en parle côté admin, ta validation devrait être rapide.

_________________





Fiche ۞ Influences ۞ Liens
Connaître son ignorance est la meilleure part de la connaissance.
Proverbe Chinois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen de Seattle

avatar
Illarion Orlov
- Citoyen de Seattle -

Feuille de personnage
Charge / Prélature / Titre: Aucune
Statut: Infant Infant
Voie
Disciplines
Rituels
Compétences (mortels):

MessageSujet: Re: Illarion Orlov    Jeu 9 Avr 2015 - 12:47

Rooh merci ^^

Oui il a fait Todai, il a pas mal de facilités intellectuelles et c'est un travailleur né (surtout)

Bon courage pour la partie admin je reste à dispo !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tzimisce Staff

avatar
Hope McFlair
- Tzimisce Staff -

Feuille de personnage
Charge / Prélature / Titre: Membre de la meute
Statut: Vieux Nouveau Né
Voie
Disciplines
Rituels
Compétences (mortels):

MessageSujet: Re: Illarion Orlov    Jeu 9 Avr 2015 - 14:08

Et voilà ! Ça a été plutôt rapide ! ^^

Avec Phospho on se disait que tu ferais un parfait Malkav ou un Ventrue un peu dérangé. ^^

A méditer.

En attendant...


Félicitations, tu es
Validé(e)





Bravo, tu fais désormais partie du Monde des Ténèbres !

Maintenant que tu nous as rejoints dans la grande aventure, tu peux aller créer ta Fiche de liens et chronologie, choisir plus en détail tes Influences et choisir si tu en as tes Disciplines combinées.

Si tu souhaites avoir un petit chez toi, ou pour nous demander de te créer ton lieu de travail, c'est par ici.

Si tu recherches un partenaire de jeu, c'est en revanche ici que ça se passe.

Et enfin, pour nous aider à développer le forum, n'oublie pas de voter pour le forum de temps et temps ! Pour ce faire, suivez le guide...

code (c) crackle bones

_________________





Fiche ۞ Influences ۞ Liens
Connaître son ignorance est la meilleure part de la connaissance.
Proverbe Chinois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen de Seattle

avatar
Illarion Orlov
- Citoyen de Seattle -

Feuille de personnage
Charge / Prélature / Titre: Aucune
Statut: Infant Infant
Voie
Disciplines
Rituels
Compétences (mortels):

MessageSujet: Re: Illarion Orlov    Jeu 9 Avr 2015 - 14:18

Super ! Oui... j'y ai pensé au Malkav... mais bon il aimerait bien rester humain lui.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tzimisce Staff

avatar
Hope McFlair
- Tzimisce Staff -

Feuille de personnage
Charge / Prélature / Titre: Membre de la meute
Statut: Vieux Nouveau Né
Voie
Disciplines
Rituels
Compétences (mortels):

MessageSujet: Re: Illarion Orlov    Jeu 9 Avr 2015 - 14:28

Ils veulent tous rester humains. ^^

Mais ils n'ont pas toujours le choix... :P

_________________





Fiche ۞ Influences ۞ Liens
Connaître son ignorance est la meilleure part de la connaissance.
Proverbe Chinois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
- -

MessageSujet: Re: Illarion Orlov    

Revenir en haut Aller en bas
 

Illarion Orlov

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire WOD :: Pour bien commencer :: Please, sign in... :: Poor unfortunate souls :: Vampires :: Non Alignés-