PEGI ONLINE
 

Partagez | 
 

 Hanz - Le Bras armé de la Tour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Brujah

avatar
Hanz
- Brujah -

Feuille de personnage
Charge / Prélature / Titre: Prévôt Prévôt
Statut: Jeune Ancilla (101 - 150) Jeune Ancilla (101 - 150)
Voie
Disciplines
Rituels
Compétences (mortels):

MessageSujet: Hanz - Le Bras armé de la Tour   Jeu 24 Mai - 18:30


Hanz





- Nom et Prénom(s) : Friedrich Hanz Mayer
- Alias :  Hanz
- Date et lieu de naissance : Printemps 1842 - Hambourg
- Espèce : Vampire
- Clan : Brujah
- Faction : Camarilla
- Rang hiérarchique / poste : Prévôt & Bailli
- Date et lieu d'étreinte : Berlin - 1870
- Age apparent / Age vampirique : 28/148 ans
- Génération : 10
- Sire : Konrad, infant de Carlak
- Voie : Humanité VI
avatar
Feat. OC de Dark Beauty




- Disciplines :
  • Puissance 4

  • Présence 3

  • Célérité 3

  • Dissimulation 2



- Disciplines combinées :
  • Courroux enflammé - La tête et les poings du vampire se recouvrent de sang. Tout dégât au contact devient aggravé. De plus, la victime touchée doit éviter une frénésie de Sang après avoir été touché.

  • Gouffre mémoriel - Ce pouvoir permet de faire oublier à une personne qu'on a été présent lors d'une scène. Il est utilisable sur une personne à la fois. Le souvenir est réprimé. Il peut resurgir si des événements concordants sont rappelés à la victime, il est trouvable par Auspex, Domination ou pouvoir similaire. Parfois les victimes rationalisent seules leur perte de mémoire. Le vampire doit quitter dans les 5 minutes la présence de la victime et ne doit pas la croiser pendant l'heure suivante, sous peine d'annuler tout effet.



- Potentiel d'influence : 6 (Base Prévôt)
  • Justice 3 - Webb Law Firm, cabinet d'avocats basé sur Belltown dont la charge lui a été confiée par Grégoire.

  • Rue 2 - En tant que Prévôt, Hanz possède ses entrées dans un refuge de Belltown pour personnes en difficulté.

  • Police 1 - Patrick "Pat" O'Hara, flic de base et accessoirement informateur au commissariat de Belltown au service de la secte.



- Atous & Handicaps :
  • Imposant (-1) : Hanz dégage un air de menace par sa simple stature, le genre de sensation qui n'incite pas les autres à lui chercher des noises. -1SR sur l'Intimidation si la personne ne l'a pas supplanté physiquement.


  • Férocité sans peur (-2) : Quand Hanz est confronté à une frénésie de peur, il peut la transformer en frénésie pure, de rage. Ce faisant, il ne peut pas diriger cette frénésie.


  • Code d'honneur (-1) : Hanz se veut l'apôtre de la méritocratie. A cet effet, il mettra tout en oeuvre pour favoriser ceux qui le méritent quitte à s'attirer les foudres des parvenus et autres arrivistes faisant jouer leur statut et autres droits. Un personnage avec cet atout gagne 3 dés supplémentaires à ses jets de volonté ou de vertus lorsqu'il agit selon son code (par exemple en défendant les faibles) ou lorsqu'il tente d'éviter une situation qui risque de le contraindre à violer son code de l'honneur. Le Mj peut décider de donner +2SR à la partie adverse, au lieu du bonus de dés.


  • Isolement émotionnel (1) : Vous avez vu trop de personnes chères mourir. Vous avez établi une barrière psychologique vous abritant de cette souffrance. +1 SR Socciaux en relation avec les émotions, interdiction d'augmenter Empathie


  • Audition Déficiente (1) : Hanz a cotoyé trop d'obus et de mortier lors de sa carrière militaire. Son ouïe est dorénavant déficiente. La diff de tous ses jets faisant appel à ce sens est augmentée de 2.


  • Inimitié - Anarchs (2) :  2 dés de pénalités pour toute action sociale où est impliqué un Anarch, s'il vous reconnaît. Vieux NN +




Ce que vous pensez  :
Des humains ? : Les plus méritants valent la peine qu'on s'intéresse à eux. Le reste j'appelle ça du dommage collatéral.

Des goules ? : Des serviteurs utiles quand elles sont bien formées et conditionnées. Je ne leur confierais cependant pas ma vie.

De la Camarilla ? : La Camarilla est loin d'être parfaite mais son organisation stricte et ses valeurs sont louables. L'alternative c'est l'anarchie.

Du Sabbat ? : Véritable fléau moderne. Si tout les vampires agissaient comme eux, notre population serait décimée en quelques mois. Kill on sight.

Des Anarchs ? : Des enfants sans direction qui n'en font qu'à leur tête. Le remède c'est une bonne fessée pour les faire rentrer dans le rang. Etrangement, ils me portent pas dans leur cœur.

Des Aubains ? : Certains font de bons partenaires commerciaux. Le reste vaut guère mieux que le Sabbat. A surveiller comme le lait sur le feu.

Des Sangs-Clairs ? : On a un Fléau pour ça.






- Description physique :

Hanz n'est pas un colosse pour quelqu'un de son clan, dépassant tout juste le mètre quatre-vingt. Néanmoins, ses épaules sont larges et lui donnent une carrure sacrément impressionnante. Il est d'ailleurs globalement bien taillé et sa musculature se distingue aisément sous ses vêtements usuels. Sa démarche est ample et assurée, renvoyant l'image de quelqu'un de calme et de sûr de lui.

Hanz n'a rien d'une gravure de mode. Il reste néanmoins un bel homme qui prend soin de lui. S'il apprécie une coupe bien nette, portant ses cheveux noirs de jais plutôt courts, ce n'est pas le cas de sa barbe de trois jours qu'il arbore avec un certain style. Cela lui donne un petit côté mauvais garçon qui à défaut de plaire aux ménagères de plus de cinquante ans, lui assure un petit succès auprès de la gente féminine plus jeune. Au milieu de son visage au traits fins et anguleux trônent un grand nez droit, mis en exergue par des lèvres charnues mais dessinées.

Hanz s'habille avec style. Il aime les vêtements contemporains et les portent admirablement bien. Ses préférences vont aux costumes foncés très coupés qui soulignent son physique. S'il cherche à être élégant et professionnel, c'est avant tout la fonctionnalité du dit vêtement qui l'intéresse. Tout son accoutrement est sur-mesure afin de lui laisser une liberté de mouvements en adéquation avec ses responsabilités nocturnes.


- Description mentale :

Hanz est un soldat et le restera probablement jusqu'à la mort ultime.

En bon soldat, Hanz est d'une loyauté sans faille. Il fait preuve d'une dévotion à la Camarilla rarement vue chez un vampire de son âge. Il la défendra jusqu'à son dernier point de sang.

Afin d'éviter le pire, Hanz fait preuve d'une rigueur qui frôle le perfectionnisme. Il est très pointilleux et ne laisse jamais passer le moindre détail quitte à sur-analyser tout ce qui se passe. C'est plus un stratège qu'un troufion de base, préférant la proaction à la réaction. Il n'a aucun mal à déléguer et se fera un plaisir de mettre tout le monde à contribution.

Hanz a une sainte horreur de la paresse et a ciblé la noblesse comme principale coupable. Il déteste les parvenus et fera tout pour contrecarrer et exposer ces derniers. A l'opposé, il est partisan d'une certaine méritocratie, attribuant sans faute le mérite à celui ou celle à qui il est dû. De la même manière, le Brujah fait preuve d'une grande justesse la plupart du temps. Tout le monde est logé à la même enseigne et est traité de la même manière.

Ancien militaire et actuel Prévôt, Hanz peut être assez brut de décoffrage. Il passe la plupart du temps pour un rustre grossier incapable de mettre les formes et dont l'étiquette n'est que le petit morceau de fibre qui gratte dans son cou... Il aime d'ailleurs jouer de cette attitude pour emmerder certains caïnites trop pète-sec à son goût.

Pour résumer, le Brujah va droit au but et ne fait pas de chichis.








Hanz a vu le jour à Hambourg au sein du Royaume de Prusse en l'an de grâce 1842. Quatrième et dernier né d'un père, Friedrich, employé d'une grande pêcherie de la région et d'une mère, Hilda, femme au foyer, l'enfance du garçon fut marquée du sceau de la modération et de la simplicité.

La jeunesse de Hanz fut très compliquée. Il se souvient surtout du comportement violent de son père presque tout le temps sous l'emprise de l'alcool. Personne ne semblait échapper à son courroux prenant sa source dans une envie dévorante de quitter sa petite vie de prolétaire. Si leur mère tenta bien de les protéger, cela ne dura qu'un temps. Véritable otage d'une maison oppressante, Hanz eut rapidement des envies d'ailleurs. Peu attentif en classe mais physiquement robuste, cela ne lui laissa pas beaucoup de choix. Au contraire de ses frères, il refusa de continuer le business familial et s'engagea dans l'armée dès qu'il eut seize ans dans ce qui s'apparentait à une véritable quête d'identité.

L'armée s'avéra une vraie révélation pour le jeune Hanz. L'esprit de corps et la camaraderie au sein de l'infanterie et plus tard des fameux grenadiers bouleversèrent littéralement ses perspectives. Il fallait avouer qu'il partait de très bas. Il sortit peu à peu d'une coquille épaisse et il suffit de quelques mois après son incorporation pour qu'il soit parfaitement intégré. Le jeune homme était très réceptif au mode de fonctionnement de l'institution. Il était assez intelligent pour comprendre les ordres mais pas assez pour les questionner. Un point que remarquèrent très vite ses supérieurs et qui leur plurent énormément. Si bien qu'à vingt ans, il monta une première fois en grade, devenant Caporal en charge d'une escouade d'une dizaine d'hommes.

A ce poste d'entrée des sous-officiers, Hanz se découvrit un don pour l'organisation, une grande volonté d'apprendre et un certain perfectionnisme. Il avait toujours été méticuleux mais attendait à présent les mêmes qualités chez ses hommes. Hanz se découvrit aussi un certain charisme et une volonté de mener. Cela ne se fit pas sans heurt mais rien qu'une petite mise au point physique ne sache résoudre. Il n'y allait jamais par quatre chemins et les tire-au-flanc n'étaient clairement pas son truc. Il n'était pas là en dilettante mais jouait sa vie, son futur. La gestion d'une escouade fut pour lui une deuxième révélation. Hanz put rapidement démontrer toutes ses qualités lors des campagnes victorieuses contre le Danemark en 1864 et l'Autriche en 1866 à l'issue desquels il tapa dans l’œil d'un Capitaine qui le bombarda successivement Sergent puis Adjudant en charge de l'assister au quotidien.

Ces promotions successives firent pas mal d'envieux, notamment auprès des Aspirants et Lieutenants de son âge, tout juste sortis de l'académie militaire. Hanz se heurta à ces nobliaux et élites à maintes reprises durant sa carrière. Il ne comprenait tout simplement pas comment ces bleus pouvaient être parachutés à un poste d'officier sans avoir participer à un seul combat. Cela lui semblait complètement aberrant ! Et sa vendetta ne s'arrêtait pas la. Il ne pouvait supporter les airs supérieurs et condescendants que ces derniers affichaient au quotidien Comme s'ils savaient tout sur tout. Ca l’énervait au plus haut point et s'il parvint à se maîtriser, ce n'était qu'un question de temps avant qu'il n'explose pour le bien de ses hommes. D'ailleurs le temps était à l'orage avec une forte montée des hostilités entre la France et les états allemands. Une tension qui conduisit à la guerre franco-prussienne.

La guerre fut déclarée le 19 Juillet 1870. Affecté au Ve corps de la IIIe armée allemande sous le commandement du prince héritier Friedrich, Hanz participa très tôt aux combats et principalement durant la campagne d'Alsace. Après une série de victoires, Le Ve corps prussien tomba sur les français aux abords de Woerth et engagea le combat. La bataille se joua sur plusieurs fronts sous la forme d'escarmouches durant toute la matinée avant que le Prince Friedrich n'arrive sur le champ de bataille et ordonne l'assaut général. L'artillerie allemande domina les débats et bientôt les français étaient menacés d'encerclement. Principal acteur de la manœuvre, le Ve corps subit de lourdes pertes dont le Capitaine de sa section, supérieur hiérarchique de Hanz. Il fut remplacé au pied levé par un Lieutenant tout juste sorti de l'académie. Etrangement c'était à ce moment précis que la cavalerie française décida de passer à l'action, sortant d'un bois attenant et menaçant de prendre l'infanterie allemande en tenaille au cœur du village. Pris de panique, le jeune officier perdit les pédales et ordonna brusquement la retraite, détalant comme un lapin.

Sur le cul, Hanz pesa rapidement le pour et le contre avant d'annuler l'ordre. Cependant le mal était fait et les soldats semblaient perdus. Il se lança alors dans un discours patriotique que l'histoire ne retint pas afin de redonner du moral aux troupes. Sa décision était prise, ils feraient front. L'infanterie subirait de lourdes pertes mais il fallait à tout prix protéger l'artillerie. Ce fut un massacre des deux côtés qui se conclut par la totale déroute de la cavalerie française achevée par le flanc par des renforts de la cavalerie allemande. Le Ve corps prussien perdit deux tiers de son infanterie. Un bien lourd tribut qui permit cependant d'épargner bien des hommes et énormément de matériel. Pourtant l'histoire ne retint que la charge héroïque et le sacrifice des fameux cuirassiers français. Si Hanz reçut l'éloge de ses soldats, le Lieutenant couard reçut lui les honneurs de la victoire s'attribuant ses mérites. Cela aurait pu en rester là mais ce dernier se permit même de déposer plainte dans un rapport et de flanquer Hanz d'insubordination et de couardise au combat. Le jeune soldat de Hambourg eut beau se défendre des accusations, sans support il fut rapidement mis à pied et ne vit pas le reste de la campagne. Il s'en retourna à Berlin affublé du sceau de la honte et sera renvoyé peu après la fin de la guerre.

Brisé et complètement aveuglé par la rage, Hanz s’épandit dans les bars de la ville. Il criait à qui voulait l'entendre qu'il aurait sa revanche sur ce qu'il appelait les nantis, les privilégiés. Si ses paroles trouvèrent un public, sa sympathie pour les soldats français qui se sont sacrifiés pour permettre aux leurs de fuir lui valurent quelques raclées. Mais il ne pouvait s'en empêcher, comparant sans cesse ces braves ennemis aux couards alliés qu'il considérait comme des frères. Si ce discours ne trouva pas d'écho parmi les réguliers des bars, ce ne fut pas le cas d'un Brujah dénommé Konrad. Ayant vécu de près la révolution française et les conséquences de ses idéaux, ce dernier se prit d'affection pour l'ancien militaire et au milieu de son vomi et de son sang, lui trouva même une certaine noblesse. Le vampire se rapprocha de Hanz et une nuit de printemps après une bagarre, ou plutôt une raclée en bonne et due forme, fit de lui un membre de la Famille. Contrairement à beaucoup de clans, les Brujah faisaient rarement dans la dentelle. Sa première faim fut assouvie sur ses agresseurs du soir, mis hors d'état de nuire par Konrad un peu plus tôt.

Ses premières années de non-vie furent étonnement placées sous le signe de l'apprentissage. Flanqué de son sire Konrad, son grand-sire Carlak et son aïeule Dmitra, Hanz arpenta l'Europe en long en large et en travers. Ces derniers s'attachèrent à reconstruire l'ancien militaire brisé par ses expériences. S'il trouve un intérêt certain à la Camarilla et admet sans souci qu'il s'agit de la meilleure solution, son fonctionnement lui fit une assez mauvaise impression et lui rappella la fonctionnement de la société humaine. Bien entendu tout n'était pas noir mais plutôt gris. Il appréciait que globalement la force était mise en valeur d'une certaine manière mais détester le fait que fondamentalement il ne s'agissait que de politique et donc de compromis. Lorsque Carlak devenu Archon, conscient des valeurs de Hanz, lui proposa de migrer vers le nouveau monde et les Etats-unis, le Nouveau-né accepta bien volontiers.

Hanz débarqua à New York et découvrit ainsi la Camarilla des États-Unis. Une société qui s'avéra bien plus accessible pour les jeunes caïnites désireux de s'élever au-dessus de leur condition ; les hautes sphères n'étant plus cadenassées par des Anciens à la puissance inégalée. Carlak ne l'envoya pas pour le plaisir. Le nouveau-né avait pour mission d'infiltrer le milieu Anarch en prévision d'un débarquement futur de l'Archon. Plus Hanz en apprit sur ces derniers, plus il les détesta. S'il appréciait la ferveur avec laquelle ils défendaient leur cause, le principe même de cette cause, la liberté, n'était ni plus ni moins qu'un rêve de gosse. Hanz avait compris au fil des années et des expériences qu'il y aurait toujours quelqu'un pour tirer les ficelles et ce peu importe la secte ou le groupe auquel on appartient. Les Anarchs ne faisaient pas exception même s'ils prétendaient le contraire. En admettant ce postulat, quel mal y avait-il à privilégier l'ordre et la discipline ? Au contact de ces vampires, Hanz apprit néanmoins pas mal de choses, notamment à utiliser ses disciplines de manière nouvelle et ingénieuse. Son passage chez les Anarchs prit fin après la seconde guerre mondiale et l'arrivée de Carlak. Ce dernier ne débarqua pas pour rien et avec l'aide de Hanz purgea une bonne partie de la populace jugée dangereuse.

Hanz prend son indépendance lorsque son mentor accède au poste de Justicar en 1972. Trop jeune et inexpérimenté pour lui servir d'Archon, il décide de s'investir dans la politique de la ville de New York, assiégée depuis maintenant trop longtemps par le Sabbat. Ses talents tapent rapidement dans l’œil du Shérif et du Prince qui le nomme Fléau. Hanz fait preuve d’une rare efficacité dans ce travail, se servant de ses expériences dans l'armée et plus généralement de rue pour traquer et châtier tout vampire indésirable du domaine des Five Borroughs. Son apogée viendra en 1998 lorsqu'il démantèle une cour des miracles sur le point de poser d'énormes problèmes à une tour d'ivoire déjà sur la défensive et proche de l'extinction. Chez les Anarchs, son nom était à présent sur touts les bouches et tous apprirent à le craindre lui et son équipe de choc, une coterie hétéroclite mais très complémentaire de Nouveau-nés qui n'avaient peur de rien. Cette dernière ne survit cependant pas à la reprise de la ville des mains du Sabbat en 1999. Participant à l'assaut de l'intérieur de la ville, Hanz et ses sbires prirent cher. Le Brujah sera d'ailleurs le seul survivant de sa coterie après une rencontre avec le Cardinal Polonia en personne. Il tombera en torpeur et n'en ressortira qu'une fois les hostilités terminées.

Hanz participa à la restructuration et à l'assainissement de New-York pendant quelques années, reprenant son poste de Fléau sous l'égide de Calebros, nouveau Prince. Mais le cœur n'y était plus. Souhaitant changer d'air, il migra vers l'ouest et attira quelques années plus tard à Seattle, le domaine de Grégoire Mélard. Expérimenté, il lui suffit de faire ses preuves pendant une petite année avant que le Prince ne lui accorde sa confiance et le nomme Prévôt à la surprise générale, en remplacement du dernier tombé sous les griffes du Sabbat. Si ses débuts furent chaotiques à cause de son franc parler et de son attitude clairement bourrine, son dévouement et sa refonte des effectifs et de la méthodologie basée sur les pratiques militaires firent des ravages. Alors que ses débuts sont prometteurs, il tombe en torpeur en 2016 à cause de la pandémie qui frappe la ville et de la contamination de ses proies habituelles.

Hanz se réveille deux ans plus tard, au printemps 2018. La Camarilla semble au plus mal, Grégoire ayant même évacué la ville avec sa cour. Un bref échange de mails plus tard, le Brujah reprend son poste, doublé de celui de Bailli et est chargé de sécuriser le territoire camariste afin de permettre le retour du Prince. Tout est à refaire !






- Votre pseudo : Béné
- Votre âge : Vieille ^^
- Comment avez-vous connu Vampires WoD ? Meuh
- Mots de passe cachés dans le règlement : Sang / Morsure / Diablerie




Dernière édition par Hanz le Mar 5 Juin - 0:21, édité 25 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Disciple de Seth

avatar
Abel Blackwood
- Disciple de Seth -

Feuille de personnage
Charge / Prélature / Titre:
Statut: Prétendant (226 - 300) Prétendant (226 - 300)
Voie
Disciplines
Rituels
Compétences (mortels):

MessageSujet: Re: Hanz - Le Bras armé de la Tour   Ven 25 Mai - 9:20

oh la belle et la bête :P un bon concept ma chère Hailey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lasombra Staff

avatar
Morgana Valombre
- Lasombra Staff -

Feuille de personnage
Charge / Prélature / Titre: Prêtre Prêtre
Statut: Vieux Nouveau Né (51 - 100) Vieux Nouveau Né (51 - 100)
Voie
Disciplines
Rituels
Compétences (mortels):

MessageSujet: Re: Hanz - Le Bras armé de la Tour   Ven 25 Mai - 9:23

C'est un personnage prédéfinis donc le concept est forcément bon XD
*Lance des fleurs au Staff*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Disciple de Seth

avatar
Abel Blackwood
- Disciple de Seth -

Feuille de personnage
Charge / Prélature / Titre:
Statut: Prétendant (226 - 300) Prétendant (226 - 300)
Voie
Disciplines
Rituels
Compétences (mortels):

MessageSujet: Re: Hanz - Le Bras armé de la Tour   Ven 25 Mai - 9:26

Sacré Morgana :P J'espère que tu ne m'en voudras pas, mais j'ai fais de la pub un peu sur facebook :P même si je ne suis pas officiellement votre tech en publicité XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
- -

MessageSujet: Re: Hanz - Le Bras armé de la Tour   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hanz - Le Bras armé de la Tour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire WOD :: Pour bien commencer :: Please, sign in... :: Poor unfortunate souls :: Vampires :: Camarilla-